Pourquoi les voitures sont équipées de pneus lisses (slick) sur circuit

Que ce soit sur la route, ou sur circuit, les pneus sont des éléments importants pour la sécurité du véhicule. Sur la piste, le choix du pneu peut, évidemment, jouer sur les performances du pilote et de son bolide.

Sur la route et pour les voitures du quotidien, on parle de pneus « été » ou de pneus « hiver », voir même de pneus « neige ». À l’inverse, dans le milieu de la course automobile, on utilise des pneus slick. Ce type de pneumatique est également utilisé sur les monoplaces des écoles comme CD Sport, n°1 du stage de pilotage monoplace en France.

Définition du pneu slick

La particularité du pneu slick est qu’il dispose d’une bande de roulement entièrement lisse. Ce type de pneus offre une plus grande surface de contact avec l’asphalte, permet une tenue de route sans égale (sur piste sèche) et résiste mieux à l’usure.

Les pneus slick ne sont évidemment pas autorisés pour un usage sur route et sont donc destinés à un usage sur circuit en compétition automobile ou lors des stages de pilotage. À l’inverse, les pneus semi-slick sont homologués sur route.

Il existe différents mélanges de gommes (dur, médium, tendre, super-tendre, ultra tendre…) que vous pourrez choisir en fonction des conditions de pilotage : température, typologie du pilote, l’abrasivité de l’asphalte, etc. Ces pneus sont conçus par des fabricants, bien connus du grand public : Continental, Pirelli, Michelin, Dunlop…

Pneu slick de marque Michelin

Les raisons d’utiliser des pneumatiques tubeless

Les avantages sont multiples. Le pneu slick permet aux pilotes de réduire les distances de freinage et donc, de gagner de précieuses secondes sur la course.

Si l’utilisation d’un pneu slick sur sol humide est déconseillé, sur une piste sèche, il s’avère indispensable (en compétition). Ce type de pneumatique n’est pas sculpté, ce qui permet d’agrandir la surface d’accroche avec le sol. L’adhérence du véhicule sur la piste est donc bien meilleure.

Lors de l’accélération dans un virage, l’adhérence est favorisée grâce à la bande de roulement. Le véhicule colle à la piste !

Existe-t-il un témoin d’usure comme pour les pneus classiques ?

En effet, les pneus slick ne disposent pas de rainures et l’on pourrait croire qu’il n’existe pas de témoin d’usure. Pourtant, la réponse est très simple.

Des trous placés sur les côtés du pneu font office de témoin. À partir du moment où ces trous ne sont plus visibles, le pneu est usé et bon à changer !

En Grand Prix, les pilotes peuvent user jusqu’à 13 trains de pneus dans un weekend de course.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*