Pneus Pirelli : Statistiques en F1

Cela fait trois ans que le fabricant de pneus Pirelli conçoit des pneus de F1 caractérisés par une usure pré-établie afin de répondre au cahier des charges. Une réglementation inaugurée en 2014 a changé la donne. L’utilisation du turbocompresseur et la présence d’un couple majoré a obligé Pirelli a concevoir de nouveaux types de gomme plus consistants tout en conservant le même nombre pit-stops (c’est-à-dire les arrêts au stand) qui doivent être de deux ou trois par course.

pneus pirelli

Nouvelle réglementation : ça donne quoi pour les pneus Pirelli ?

Le résultat, le fabriquant le donne avec ses statistiques sur les pneus Pirelli sur la saison et sur l’utilisation des différents modèles de pneumatiques. Si l’on met de côté les pneus Pirelli super tendres, tous sont aussi résistants que les années précédentes voir même encore plus résistants.

Le pneu tendre a été modifié et sa durée moyenne de vie est passée de 47 à 93 kilomètres ce qui permet, entre autres, d’offrir davantage de possibilités de stratégies durant les courses.
Les pneus durs ont été nettement moins utilisés en 2014 qu’en 2013 mais la moyenne de kilomètres par trains a progressé de plus de 12 %. De même les pneus Médium ont été moins prisés tout en ayant une moyenne de kilomètres par trains plus importante avec une progression de 1,08 %.
Ce sont les pneus tendres ou Soft qui ont vu leur utilisation énormément augmenter avec 463 trains en 2014 contre 135 en 2013. Pourtant la moyenne de kilomètres par trains a tout simplement explosé avec une progression record de 99,18 % (46,88 km contre 93,38 en 2014).

Ces changements s’accompagnent d’arrêts au stand relativement moins nombreux avec une moyenne par course qui passe de 51 pit-stops en 2013 à seulement 44 en 2014 qu’il s’agisse de courses sur piste sèche ou autre.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*